SÉCURITÉ

LES RÈGLES




Téléchargez le code de responsabilité des cyclistes
pour un aperçu des consignes de sécurité.

Notre première priorité est votre sécurité. Notre devise est «Restez alerte, restez en vie».

Commencez toujours par la sécurité

  • Rappelez-vous : il s’agit d’une randonnée, non pas d’une course.

  • Portez un casque et ayez un kit de réparation à portée de main en tout temps : un démonte-pneu, une chambre à air et une pompe de rechange.

  • Connaissez et respectez les feux de signalisation, la circulation, les indications et les règlements.

  • Ayez toujours le contrôle de votre vélo et soyez vigilant. Suivez une ligne droite et évitez de zigzaguer. Lors de la plupart des accidents de vélo, les automobilistes rapportent qu’ils ne voyaient pas le cycliste ou qu’ils l’ont vu trop tard.

  • Faites un signe de la main lorsque vous prévoyez tourner à gauche ou à droite car les automobilistes doivent être constamment avisés de vos intentions. Si vos mains ne sont pas libres lorsque vous ralentissez ou que vous vous arrêtez, criez « JE RALENTIS » ou « ARRÊT ». Quand vous vous arrêtez, rangez-vous sur le côté droit de la route. Sortez complètement de la route pour vous reposer ou faire des réparations.

  • Circulez dans le sens de la circulation, jamais en sens contraire. Pour changer d’une voie à l’autre, cédez toujours le passage.

  • Restez toujours sur le côté droit de la route et laissez aux autres participants assez d’espace pour qu’ils puissent passer sur votre gauche. L’exception à cette règle est lorsque vous vous préparez à tourner à gauche ou à éviter les dangers d’une route en construction, par exemple.

  • Criez systématiquement, « SUR LA GAUCHE ! » lorsque vous passez un cycliste. Ne vous arrêtez pas ou ne ralentissez pas sans avertir à l’avance les autres cyclistes et automobilistes. Criez « JE RALENTIS » ou « ARRÊT ».

  • Respectez toujours les arrêts et regardez toujours à gauche, à droite et à gauche à nouveau avant d’aller sur la route.

  • Tournez à gauche seulement à partir de la voie de gauche.

  • Circulez en file simple lorsque vous êtes en groupe. Ne circulez pas côte à côte.

  • Faites toujours attention aux portes des voitures que vous passez. Les automobilistes stationnés sont notoires pour ouvrir subitement leur porte ou redémarrer sans regarder la route.

  • La technique du sillage peut être dangereuse et laisse peu de place à l’erreur. Cette technique ne doit jamais être utilisée lorsqu’il y beaucoup de circulation ou sur des routes avec des intersections fréquentes.

PRÉVENTION DES BLESSURES

Si vous êtes à l’aise sur votre vélo, et que vous l’entretenez correctement, il ne devrait pas vous causer de blessures. De même, si vous vous entrainez prudemment et régulièrement, sans dépasser vos limites, plusieurs types de blessures peuvent être évités. Vous étirer régulièrement permettra d’éviter des blessures causées par un manque de souplesse.

En plus de votre entrainement, voici quelques trucs à ne pas oublier :

  • Descendez de votre vélo aussi souvent que vous en avez besoin pour vous étirer, vous reposer, et surtout pour apprécier pleinement l’aventure !
  • Le Cyclo-défi n’est pas une compétition; c’est une randonnée! En gardant une attitude positive, en maintenant un bon niveau de forme physique et la volonté de ne pas se décourager au moindre problème, tout ira bien.

Conditions météorologiques

Un temps trop froid ou trop chaud peut causer des problèmes de santé si vous êtes mal préparé. Assurez-vous que vos vêtements vous gardent au chaud et au sec pendant vos périodes d’entrainement par temps froid. En cyclisme, il est très important de porter plusieurs couches de vêtements pour éviter d’attraper froid. Les dépenses en équipement de cyclisme approprié pour affronter toutes conditions climatiques en valent la peine.

Les vêtements spéciaux, fabriqués de matériaux permettant d’aérer la transpiration et de vous rafraîchir, sont efficaces contre les coups de chaleur. Encore une fois, il est important de s’hydrater régulièrement. Il est aussi essentiel de protéger votre peau et vos yeux d’une surexposition au soleil.

Évitez de frapper le mur

Un apport suffisant en calories et en fluides est indispensable pour votre sécurité à vélo. Mangez avant d’avoir faim et buvez avant d’avoir soif. Vous frappez le mur lorsque vous avez complètement épuisé le stock de glycogène de vos muscles. Votre corps est à bout de force. Lorsque cela arrive, vous expérimentez un sentiment de désorientation, des maux de tête et une perte de contrôle. C’est à prendre au sérieux. Si cela vous arrive, descendez de votre vélo, puis mangez et buvez afin de regagner des forces immédiatement.

Il en va de même pour une hydratation adéquate. La déshydratation est un problème commun parmi les cyclistes, particulièrement par temps chaud, et peut conduire à de sérieux problèmes dus à la perte de fluides et à une dispersion inadéquate de la chaleur dans le corps. Pour l’éviter, vous devez boire beaucoup sur la route. N’attendez pas de sentir la soif avant de boire. Il est recommandé de boire toutes les 15 minutes, lorsque que l’on dépense au moins 750 ml par heure.

Surentrainement

Les symptômes d’un surentrainement sont la fatigue, les problèmes de sommeil, de la fièvre légère, la mauvaise humeur, les douleurs articulaires et les courbatures, une diminution de l’appétit et un rythme cardiaque plus rapide au repos. En d’autres termes, si vous vous sentez mal et continuez de vous épuiser pour respecter votre programme d’entrainement, vous vous ferez plus de mal que de bien. Si cela arrive, arrêtez-vous et reposez-vous jusqu’à ce que votre corps récupère. Vous ne perdrez rien de votre entrainement, au contraire, vous reprendrez avec plus de vigueur et d’enthousiasme.

VÉLOS, ÉQUIPEMENT ET ACCESSOIRES

Dans pratiquement tous les sports, avoir l’équipement adéquat permet d’apprécier encore davantage l’activité pratiquée. Le cyclisme n’est pas l’exception. De plus, un bon équipement lors de vos sorties ou lors du Cyclo-défi augmentera nettement votre confort. Si vous avez besoin d’un nouveau vélo ou si vous avez des questions concernant le matériel de cyclisme, téléphonez au bureau du Cyclo-défi et nos guides pourront vous conseiller.

Vélos

La chose la plus importante pour le Cyclo-défi est d’avoir un bon vélo qui fonctionne bien et qui vous convient. Un mauvais vélo deviendra vite très inconfortable lors de longues sorties et peut causer des blessures au niveau des genoux, en haut et en bas du dos, du cou et des bras. Il vaut vraiment la peine d’apporter votre vélo dans un magasin spécialisé pour le faire ajuster. Si votre vélo n’est pas à la bonne taille, certaines pièces peuvent être changées.

Une fois que vous savez que votre vélo est parfaitement ajusté pour vous, il est important de vérifier qu’il soit en bon état. Encore une fois, il est important d’entretenir son vélo afin que vous puissiez vous en servir correctement et que vous n’ayez pas d’accidents pendant le Cyclo-défi. Si vous ne l’avez pas utilisé depuis un moment, enlevez les toiles d’araignées et amenez-le à un magasin de vélo local pour une remise au point.

Casques

Tout cycliste a besoin d’un bon casque. Tous les participants doivent obligatoirement porter un casque pendant le Cyclo-défi et pendant les sorties d’entrainement avant l’évènement. Les cyclistes qui ne portent pas de casque ont à peu près sept fois plus de chance de se blesser à la tête lors d’une chute, et un cycliste souffrant d’une blessure à la tête a 20 fois plus de chance de mourir qu’un cycliste souffrant d’un autre type de blessure. Les casques sont obligatoires pendant le Cyclo-défi.

Choisissez un casque bien aéré, bien ajusté à votre tête et respectant les normes approuvées. Tous les participants doivent porter un casque de vélo.